Changements Climatiques

Les changements du monde par le climat

En route vers Copenhague : les discussions à Bonn sont alarmantes

leave a comment »

Les discussions à Bonn continuent (jusqu’à demain vendredi). Les dépêches de presses et articles internationaux sont inquiétants pour la perspective de Copenhague.

  • John Ashe, qui dirige le travail en cours à Bonn, a déclaré que l’accord de Copenhague était probablement suspendu à des efforts supplémentaires de la part des pays riches, puisque ceux annoncés pour l’instant sont insuffisants. Les pays émergents (Chine-Inde) appellent à des réductions globales de 40% des émissions des pays industrialisés en 2020 par rapport à 1990, les petits Etats îles veulent 45%… alors que les promesses officielles ne permettraient qu’une réduction entre 15 et 21% (sans inclure les USA… qui font encore chuter la moyenne).

Les paroles d’Yvo de Boer se veulent rassurantes… mais on a du mal à partager cet optimisme.

  • Le plan Australien de réduction des émissions (entre 5 et 25% de réduction en 2020 par rapport à 2000) vient d’être rejeté par le Sénat, du fait du vote contre par les conservateurs, des indépendants et les verts. Les verts, qui possèdent 5 sièges cruciaux (le texte a été rejeté avc 7 voix de différences) souhaitent que le gouvernement s’engage vers plus d’énergies renouvelables. Ils promettent d’apporter leur voix dans le cadre d’un nouveau texte que le gouvernement voudrait présenter avant la fin de l’année (avant Copenhague).
  • Les Etats-Unis et d’autres pays industrialisés refuseraient purement et simplement de discuter du fonctionnement de la propriété intellectuelle dans le cadre des discussions de Bonn. Pourtant, afin de pouvoir réaliser des transferts de technologies vers les pays émergents, il est indispensable d’envisager une révision du régime de protection de l’innovation, très loin de favoriser la diffusion des innovations et technologies qui apportent effectivement des bénéfices pour tous.

Il ne reste plus que 4 semaines de négociations programmées avant la tenue de la conférence de Copenhague… soit très peu de temps. Le G8 à Pittsburg en septembre semble constituer l’un des rares moments qui pourrait faire avancer les choses : les pays industrialisés devraient annoncer des plans de financements pour soutenir les pays émergents et les pays les moins avancés. Si un plan de financement ambitieux est annoncé, cela pourrait faciliter les discussions.

Mais le problème majeur est celui des engagements de réduction des émissions… et là, ce sont des procédures nationales qui sont concernées (souvenez-vous du sketch pour le paquet climat-énergie en Europe, la loi des Etats-Unis n’est pas encore passée devant le Sénat et le lobbying fait rage…). Donc on voit mal comment les pays industrialisés pourront évoluer de manière massive (il faut doubler l’effort !) d’ici Copenhague.

La situation est critique. Il est nécessaire d’avoir un accord pour prendre le relai de Kyoto. Il est nécessaire d’avoir un accord pour faire « piquer » (maximum) les émissions mondiales d’ici 2015. Il faut des objectifs de long terme ambitieux (une réduction globale supérieure à 50% en 2050). Nous sommes loin, très loin du « +2°C » d’augmentation en 2100, malgré les engagements de nombreux pays pour cet objectif.

Vous avez envie de pleurer ? Moi aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :