Changements Climatiques

Les changements du monde par le climat

En route vers Copenhague : ouverture de la Conférence de Barcelone

leave a comment »

Cinq derniers jours pour négocier à Barcelone, avec l’ultime rencontre au sommet à Copenhague en décembre prochain.

Lors de la cérémonie d’ouverture ce lundi, comme le remarque Arnaud Gossement sur son blog, la ministre Danoise chargée du climat a fait un vibrant appel aux négociateurs afin qu’ils closent les discussions vendredi de telle sorte que le texte soit simplifié et que seuls les points de désaccords majeurs restent apparents, avec quelques options ouvertes pour que les ministres puissent trancher à Copenhague.

Les autres intervenants (dont le discours avec un quelconque intérêt) n’ont pas dit autre chose. Cinq jour pour débrousailler massivement les « non papers » (papiers qui recoupent tous les points de divergence) du groupe LCA  ; il y a du travail -certains non paper proposent encore jusqu’à 12 alternatives pour un même article-.

Comme l’a rappelé Yvo de Boer lors de la conférence de presse : nous n’avons pas le choix, il faut trouver un texte d’accord général en décembre (« negociations must stop in Copenhagen »), car le mandat s’arrête avec l’année 2009. Cela n’empêchera pas les discussions plus techniques de continuer ensuite.

Longuement questionné sur la place des Etats-Unis, il a déclaré qu’il ne pense pas concevable qu’un accord puisse être trouvé sans un objectif d’atténuation clair de la part de ce pays.  Il a rappelé différents points qui lui font penser que cela est encore possible :

– en 1997, pour les négociations de Kyoto, les délégués des Etats-Unis étaient très éloignés du Sénat. Aujourd’hui, ils travaillent de manière très rapprochée.

-le protocole de Kyoto n’a pas été ratifié par les EU parce qu’il était contraignant en droit international (comme certains le disent), mais parce que le Sénat a estimé que la lutte contre les changements climatiques pourrait atteindre durement l’économie américaine et parce que les pays émergents ne s’engageaient pas significativement. Aujourd’hui, ces deux derniers points ne sont plus vrais.

Yvo de Boer a rappelé qu’en 1997, aucun pays signataire n’était doté d’un instrument domestique afin d’atteindre des objectifs de réduction. Certes, aujourd’hui, de nombreux pays ont élaboré des politiques avec des objectifs chiffrés ; mais que les Etats-Unis n’aient pas adopté leur législation ne saurait entraîner obligatoirement un échec à Copenhague.

On notera au passage ici l’ambiguité de toute les négociations internationales : soit les pays n’ont pas pris d’engagement avant de négocier (situation Kyoto) et dans ce cas les négociations sont libres d’évoluer mais les Parlements nationaux devront avaler des couleuvres ; soit les pays ont pris des engagements nationaux, ce qui donne des gages de garanties concernant leur volonté, mais les négociations sont forcément limitées puisque les chiffres ne peuvent évoluer. La situation actuelle est intermédiaire et il faudra que les chiffres évoluent malgré l’existence/l’absence d’engagements nationaux.

En tout état de cause, les points clés à régler sont toujours les mêmes : les engagements chiffrés d’atténuation, les financements dégagés pour l’atténuation/l’adaptation, l’architecture globale qui permettra de rendre l’accord effectif, contraignant mais également flexible. Cela ne sera/devra être réglé à Copenhague.

Edit @ 14h45 : lors de sa conférence de presse, le chef de la délégation américaine a clairement fait comprendre qu’il espère une avancée majeure du travail du Sénat d’ici Copenhague. Cet espoir est un bon signe : cela voudrait dire qu’à Copenhague, des chiffres clairs pourraient être portés par la délégation US et donc permettre un accord global.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :